Mon avis sur… L’exposition du photographe Irving Penn au Grand Palais

Etant passionnée de photographie, de mode, de noir & blanc, je ne pouvais pas vraiment ne pas aller à l’exposition Irving Penn au Grand Palais. Du coup, je suis carrément allée deux jours après l’ouverture.

J’avais pris mon billet en avance pour éviter la queue perpétuelle qu’il y a à chaque position au Grand Palais, et surtout un samedi. Finalement, à ma plus grande surprise, il n’y avait pas beaucoup de monde. C’est peut-être parce que c’était le début de l’expo. En tout cas, je vous conseille de prendre les billets sur le site du Grand Palais avant pour être sûrs de ne pas attendre des heures.

L’exposition Irving Penn a été orchestrée par deux conservateurs du Metropolitan Museum of Art de New York. C’est une véritable rétrospective qu’ils nous proposent avec 230 tirages du photographe. L’originalité de l’oeuvre d’Irving Penn est sûrement l’aspect pittoresque de son approche photographique. Il disait lui-même qu’il était un peintre raté. A travers sa série de natures mortes, on comprend mieux son propos: chaque objet semble placé au millimètre près.

L’ambiance de l’exposition est vraiment agréable. Tout est en gris, noir et blanc, ce qui rend une parfaite harmonie entre les photographies d’Irving Penn et le décor créé pour l’exposition. Les textes sont assez courts mais très clairs et précis. Les différentes sections qu’ils ont créées pour expliquer son parcours sont, selon moi, très pertinentes et permettent vraiment de comprendre l’évolution de son oeuvre et d’avoir une vision globale de sa vie.

Irving Penn est un photographe connu à la fois pour ses clichés de mode parus dans de grands magazines comme Harper’s Bazaar ou Vogue mais aussi pour ses portraits de personnalités. A ce niveau là, je n’ai pas du tout été déçue, ces photographies les plus connues et auxquelles on s’attend sont présentes à l’exposition aux côtés d’autres tout aussi magnifiques. J’ai particulièrement aimé le portait d’Yves Saint Laurent. On nous présente aussi des aspects plus secrets du travail d’Irving Penn, notamment ces voyages au Pérou ou en Afrique et son étude sur les fleurs. Il y a également cette photographie faite pour L’Oréal qui est splendide.

Si vous aimez la photographie, que vous connaissiez déjà Irving Penn ou pas, je vous conseille vivement d’aller au Grand Palais pour voir sa retrospective.

Infos pratiques:

Galeries Nationales du Grand Palais
Jusqu’au 29 janvier 2018
Tous les jours sauf le mardi de 10h à 20h
13€ tarif normal et 9€ tarif réduit (+1€ réservation sur internet)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *